L'ėco-S, tout un monde dans sa main . Laboratoire Hermestique. ARWA Ofwood


Quelques sont les différence entre un bonsaï
et nos L'ėco-S ?


OBSERVES ! EXPÉRIMENTES ! APPRENDS ! À L'INFINI !


Je fais des écosystèmes sur pierres, la différence entre le monde dit du ''bonsaï'' et L'ėco-S est sur harmonie des espèces (faunes et flore) et le travail sur la terre, le respect des principes naturelle de la biologie. Mise en pratique des méthodes pèrennent d'agriculture dite ''alternative ''. Enfaite c'est ça, l'art du bonsaï avant d'être esthétique (coupe de branches et de racine). Historiquement, l'art dit du bonsaï n'est pas née en Chine et encore moins du Japon, mais bien d'Égypte il y a plusieurs milliers d'années, dans un but plus terre à terre, la sur-vie. Donc la compréhension des principes biologique d'un éco-système donné. Aujourd'hui, il me paraît évident que opposition L'ėco-S/bonsaï pourrais se résumer par la forme glyptique ying et yang . Enfin un de nos L'ėco-S est plus simple à entretenir qu'un des plus beau et des plus ancien bonsaï, puisque tous le système d'un L'ėco-S est tourné vers la profusion de vie (biostasie) la micro-faune est votre auxiliaire de jardinage la microbiologie se charge de l'engraissage, favorise la coopération et l'équilibre de l'écosystème. Il ne vous reste plus qu'à arroser. Un des nombreux points forts de L'ėco-S est son côté pédagogique mise en valeur dans le livret muet de L'ėco-S, offert avec. C'est dans ce livret où vous pourrez, littéralement, ''passé derrière le miroir'' en découvrant le rôle de chaques acteurs de l'éco-système.

lundi 24 octobre 2016

L’expérience incroyable du ressort Slinky qui défie les lois de la gravité !


maxresdefault-9Aujourd’hui, on va tenter de décrypter une expérience de « physique amusante » mais surtout étonnante… Quand j’ai vu ça la première fois j’ai pensez à un vulgaire  trucage…

Vous prenez un ressort pour enfant, appelé « Slinky », que vous trouverez dans n’importe quel magasin de jouet.  (Ils existent en version plastique de couleur ou métallique) Vous le laissez pendre en le tenant par le haut.
Lorsque vous lâchez le haut du ressort, que croyez vous qu’il advienne ?*

Vous pensez sans doute que le ressort va tomber ? En fait pas du tout, il reste suspendu dans les airs le temps qu’il se replie ce qui signifie que le bas du ressort ne tombe pas avant que le ressort se soit replié complètement !
Tout se passe comme si le bas du ressort restait un cours laps de temps en antigravité !
Jugez plutôt sur ces vidéo en « slow motion »…

ici la même expérience très ralentie
Les explications que j’ai pu avoir sont les suivantes…
Il faut savoir que pour tout système en équilibre, il y a toujours un équilibre de forces.
Un plongeur peut flotter « en apesanteur » à une profondeur donnée. La gravité s’exerce toujours sur lui, mais elle s’équilibre avec la poussée d’Archimède pour que le bilan de ces deux forces soit nul, et donc qu’il ne bouge pas ni vers le haut, ni vers le bas.
Ici il s’agit de la même idée: le bas du ressort est à la fois attiré vers le bas par la gravité et vers le haut par la tension du ressort.
La pesanteur au lâché s’applique à la jonction des 2 moitiés du ressort, donc il y a chute du centre de gravité, pendant que le ressort se contracte et continue sa chute après la fermeture du ressort…. Il faut réaliser que l’énergie potentiel du ressort étiré est produit par son poids, donc la pesanteur et que c’est cette même pesanteur qui tire le centre de gravité.
En gros, l’énergie potentielle accumulée dans le ressort est égale à celle acquise par le centre de gravité (en supposant toute la masse au centre) pendant sa chute…
Voilà pour l’explication « scientifique ». Sachez si vous voulez approfondir la question (et surtout si vous avez le « niveau » en physique) que cette expérience a été expliquée en long en large et en travers dans un article de l’American Journal of Physics.
Personnellement je suis très loin d’avoir tout compris à leurs équation mais je me fait le raisonnement suivant.
Que se passe t il pour un ressort de grande taille ? Et bien, le ressort reste plus longtemps immobile…
Et si l’on pousse le raisonnement encore un peu plus loin, si on imagine un ressort de taille « infinie ». Le temps que le haut du ressort rejoigne le bas du ressort est infini, le ressort est donc en antigravité !!
On peut même imaginer un ressort assez haut entouré d’un tuyau en plastique assez léger et légèrement plus grand que le ressort pour guider la recompression du ressort ce tuyau en cachant visuellement la recompression du ressort. Aura t’on aussi l’impression de regarder un tuyau qui va rester en l’air pendant quelques secondes ? bizarre ….
Et si maintenant on imagine un ressort d’un mètre de large et de 100 m de haut avec une nacelle en dessous pouvant contenir un être humain. Combien de temps cette nacelle pourra rester en l’air en « antigravité » ?? Amis physiciens à vos calculettes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire