L'ėco-S, tout un monde dans sa main . Laboratoire Hermestique. ARWA Ofwood


Quelques sont les différence entre un bonsaï
et nos L'ėco-S ?


OBSERVES ! EXPÉRIMENTES ! APPRENDS ! À L'INFINI !


Je fais des écosystèmes sur pierres, la différence entre le monde dit du ''bonsaï'' et L'ėco-S est sur harmonie des espèces (faunes et flore) et le travail sur la terre, le respect des principes naturelle de la biologie. Mise en pratique des méthodes pèrennent d'agriculture dite ''alternative ''. Enfaite c'est ça, l'art du bonsaï avant d'être esthétique (coupe de branches et de racine). Historiquement, l'art dit du bonsaï n'est pas née en Chine et encore moins du Japon, mais bien d'Égypte il y a plusieurs milliers d'années, dans un but plus terre à terre, la sur-vie. Donc la compréhension des principes biologique d'un éco-système donné. Aujourd'hui, il me paraît évident que opposition L'ėco-S/bonsaï pourrais se résumer par la forme glyptique ying et yang . Enfin un de nos L'ėco-S est plus simple à entretenir qu'un des plus beau et des plus ancien bonsaï, puisque tous le système d'un L'ėco-S est tourné vers la profusion de vie (biostasie) la micro-faune est votre auxiliaire de jardinage la microbiologie se charge de l'engraissage, favorise la coopération et l'équilibre de l'écosystème. Il ne vous reste plus qu'à arroser. Un des nombreux points forts de L'ėco-S est son côté pédagogique mise en valeur dans le livret muet de L'ėco-S, offert avec. C'est dans ce livret où vous pourrez, littéralement, ''passé derrière le miroir'' en découvrant le rôle de chaques acteurs de l'éco-système.

mardi 16 août 2016

Thiaclopride : la Commission européenne augmente la limite maximale de résidus dans le miel

Thiaclopride : la Commission européenne augmente la limite maximale de résidus dans le miel

 SF_Calypso_150ml_2013

La dose limite acceptable de ce néonicotinoïde est multipliée par 4 !

Avant de lire l’article quelques points sont à souligner :
Le thiaclopride est un néonicotinoïde lancé en 2010 par le laboratoire chimique et pharmaceutique Bayer dont la branche agricole CropScience AG est une concurrente de Monsanto. Connu pour le sinistre Gaucho il produit également des OGM.  Cette multinationale est allemande.
Or, c’est l’Allemagne comme vous le lirez, qui a demandé et obtenu cette modification de limite maximale de résidus dans le miel.
Ce néonicotinoïde insecticide commercialisé sous le nom de Calypso serait moins agressif pour les abeilles. Cependant, il passe dans le miel. Si ce produit n’est apparemment que peu toxique par contact ou inhalation, il est extrêmement toxique par ingestion. Lire les analyse des effets à long terme chez les mammifères  y compris l’homme.
Attention ! Le Calypso est vendu également comme insecticide dans les rayons jardinage des supermarchés.
Une fois de plus, l’on constate la toute puissance des lobbies auprès de la CE et le peu de poids de l’argument de la santé des populations face au profit. De plus, soyons cyniques, Bayer gagne sur tous les tableaux en rendant les gens malades, c’est un des géants de l’industrie pharmaceutique.
Conclusion : Évitez les miels d’origine indéterminée ou siglés CE. Sans obligatoirement acheter du miel bio, il existe des miels français de petits producteurs locaux issus de régions épargnées par l’agriculture intensive.

Dorothée Laperche
 
Dans un règlement paru au Journal officiel de l'Union européenne, la Commission autorise l'augmentation de la limite maximale de résidus (LMR) à ne pas dépasser dans le miel et les produits de l'apiculture pour un néonicotïnoide : le thiaclopride. La LMR passe de 0,05 mg/kg à 0,2 mg/kg.
Cette modification découle d'une demande de l'Allemagne. Cette dernière souhaitait obtenir l'autorisation d'utilisation sur le colza d'un produit phytopharmaceutique contenant du thiaclopride. Pour tenir compte des résidus qui pourraient en conséquence se retrouver dans le miel, elle a alors proposé d'augmenter la LMR actuelle. L'Autorité européenne de sécurité des aliments a donné son feu vert en février dernier.
"L'Autorité a conclu que toutes les exigences en matière de données étaient remplies et que d'après une évaluation de l'exposition des consommateurs réalisée à partir de vingt-sept groupes de consommateurs européens spécifiques, la modification de LMR sollicitée par le demandeur était acceptable au regard de la sécurité des consommateurs, pointe le règlement. Un risque de dépassement de la dose journalière admissible ou de la dose aiguë de référence n'a été démontré ni en cas d'exposition tout au long de la vie résultant de la consommation de toutes les denrées alimentaires pouvant contenir cette substance ni en cas d'exposition à court terme liée à une consommation élevée du produit concerné".
L'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) en février 2014 avait quant à elle dénoncé la toxicité de ce néonicotinoïde pour les abeilles.
Le règlement entrera en vigueur le 11 août 2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire