L'ėco-S, tout un monde dans sa main . Laboratoire Hermestique. ARWA Ofwood


Quelques sont les différence entre un bonsaï
et nos L'ėco-S ?


OBSERVES ! EXPÉRIMENTES ! APPRENDS ! À L'INFINI !


Je fais des écosystèmes sur pierres, la différence entre le monde dit du ''bonsaï'' et L'ėco-S est sur harmonie des espèces (faunes et flore) et le travail sur la terre, le respect des principes naturelle de la biologie. Mise en pratique des méthodes pèrennent d'agriculture dite ''alternative ''. Enfaite c'est ça, l'art du bonsaï avant d'être esthétique (coupe de branches et de racine). Historiquement, l'art dit du bonsaï n'est pas née en Chine et encore moins du Japon, mais bien d'Égypte il y a plusieurs milliers d'années, dans un but plus terre à terre, la sur-vie. Donc la compréhension des principes biologique d'un éco-système donné. Aujourd'hui, il me paraît évident que opposition L'ėco-S/bonsaï pourrais se résumer par la forme glyptique ying et yang . Enfin un de nos L'ėco-S est plus simple à entretenir qu'un des plus beau et des plus ancien bonsaï, puisque tous le système d'un L'ėco-S est tourné vers la profusion de vie (biostasie) la micro-faune est votre auxiliaire de jardinage la microbiologie se charge de l'engraissage, favorise la coopération et l'équilibre de l'écosystème. Il ne vous reste plus qu'à arroser. Un des nombreux points forts de L'ėco-S est son côté pédagogique mise en valeur dans le livret muet de L'ėco-S, offert avec. C'est dans ce livret où vous pourrez, littéralement, ''passé derrière le miroir'' en découvrant le rôle de chaques acteurs de l'éco-système.

mardi 16 août 2016

Jardinage : Bien récolter ses graines

Conjuguant économie et plaisir jardinier, la récolte des semences potagères débute mi-juillet et se poursuit jusqu’en septembre.

Bien récolter ses graines au jardin et savoir les conserver

Récolter ses propres graines au jardin : les techniques simples
Il ne faut intervenir ni trop tôt ni trop tard. Ne pas prélever les graines avant qu’elles ne soient arrivées à maturité, mais ne pas attendre le moment où elles commencent à se ressemer. Une observation journalière est alors nécessaire car, sur certains légumes ou fleurs, l’évolution est très rapide. Quant au choix des “porte-graines”, il réclame une sélection rigoureuse : seules les plantes en parfaite santé et présentant les caractéristiques souhaitées sont à sélectionner pour la multiplication. Pour éviter des pollinisations croisées indésirables, les espèces les plus sensibles doivent être éloignées les unes des autres, ce qui peut poser problème dans un petit jardin. Enfin, la météo a son importance : un ramassage en plein soleil garantit un bon séchage des graines et une conservation optimale, sans risque de moisissures ou de perte de leurs capacités germinatives.

L’influence de la lune sur les graines

  • Les graines se récoltent en lune ascendante, en jours graines et fruits, lorsque l’astre passe devant la constellation du Bélier ou devant celle du Sagittaire.
  • Toutes les opérations d’entretien sur les porte-graines s’exécutent en lune ascendante, en jours graines ou fruits (constellation du Lion).

Leur conservation


Les différents contenants possibles :

  • Si vous souhaitez conserver vos graines longtemps, la meilleure solution est de les placer dans un carré de papier de soie, à glisser dans des sachets en papier (les enveloppes de vos courriers font l’affaire). Fermés avec du ruban adhésif et placés dans des boîtes en plastique hermétiques (ou des sachets plastique avec zip de fermeture), ils protégeront vos graines.
Vous pouvez utiliser des contenants plus décoratifs : bocaux, casiers, sachets en voile plastifié et ajouré…
Attention de les placer dans une pièce fraîche et à l’atmosphère sèche.

  • Si vous semez vos graines rapidement après leur récolte, il suffira de les placer dans un sachet de cellophane ou une petite boîte plastique (type pellicule photo ou tube de médicament).

L’indispensable étiquetage des semences

N’attendez pas pour mentionner toutes les indications possibles concernant vos graines (date de récolte, nom de la plante, variété, dimensions, période de floraison, de semis, couleur, etc.) : faites-le dès la cueillette. Vous risquez, sinon, de vous faire déborder et de ne plus parvenir à identifier vos récoltes. Les graines craignant l’encre, utilisez plutôt un crayon à papier.

Les bons lieux de rangement

L’endroit idéal de conservation est le bac du réfrigérateur, mais il est parfois trop petit. À défaut, une pièce fraîche, hors gel et bien ventilée (l’humidité est à proscrire) convient.
Astuce : un sachet de silicate ou un bouchon de tube à comprimés effervescents aident à ôter l’humidité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire