L'ėco-S, tout un monde dans sa main . Laboratoire Hermestique. ARWA Ofwood


Quelques sont les différence entre un bonsaï
et nos L'ėco-S ?


OBSERVES ! EXPÉRIMENTES ! APPRENDS ! À L'INFINI !


Je fais des écosystèmes sur pierres, la différence entre le monde dit du ''bonsaï'' et L'ėco-S est sur harmonie des espèces (faunes et flore) et le travail sur la terre, le respect des principes naturelle de la biologie. Mise en pratique des méthodes pèrennent d'agriculture dite ''alternative ''. Enfaite c'est ça, l'art du bonsaï avant d'être esthétique (coupe de branches et de racine). Historiquement, l'art dit du bonsaï n'est pas née en Chine et encore moins du Japon, mais bien d'Égypte il y a plusieurs milliers d'années, dans un but plus terre à terre, la sur-vie. Donc la compréhension des principes biologique d'un éco-système donné. Aujourd'hui, il me paraît évident que opposition L'ėco-S/bonsaï pourrais se résumer par la forme glyptique ying et yang . Enfin un de nos L'ėco-S est plus simple à entretenir qu'un des plus beau et des plus ancien bonsaï, puisque tous le système d'un L'ėco-S est tourné vers la profusion de vie (biostasie) la micro-faune est votre auxiliaire de jardinage la microbiologie se charge de l'engraissage, favorise la coopération et l'équilibre de l'écosystème. Il ne vous reste plus qu'à arroser. Un des nombreux points forts de L'ėco-S est son côté pédagogique mise en valeur dans le livret muet de L'ėco-S, offert avec. C'est dans ce livret où vous pourrez, littéralement, ''passé derrière le miroir'' en découvrant le rôle de chaques acteurs de l'éco-système.

dimanche 21 août 2016

BEAUTÉ : La voie lactée reflétée sur le plus grand désert de sel du monde

BEAUTÉ : La voie lactée reflétée sur le plus grand désert de sel du monde

Merci de permettre à n’importe qui de contempler les plus beaux paysages du monde. Ce n’est pas la même chose que d’y être, c’est certain. Mais c’est mieux que de ne même pas savoir qu’ils existent. Notre monde est – aussi – une pure merveille.

La voie lactée reflétée sur le plus grand désert de sel du monde

Le Salar de Uyuni en Bolivie est le plus grand désert de sel du monde. Pendant la saison humide, l’eau des lacs voisins, Poopó et Titicaca, déborde et se décharge sur le Salar de Uyuni, submergeant ainsi la plaine de sel qui semble infinie sous quelques centimètres d’eau.
En Mai dernier, le photographe paysagiste Daniel Kordan a décidé de profiter de la saison des inondations pour se rendre à Salar de Uyuni pour capturer la magnificence astronomique de la galaxie de la Voie lactée. Cette collection de photographies est indescriptiblement étonnante, étant donné que l’eau peu profonde agi comme un miroir sans fin pour la symphonie céleste, avec de rougissantes stries bleues et violettes provenant d’immenses formations gazeuses de la galaxie intérieure.
voie lactée
voie lactée
Voici une collection de quelques-unes des superbes photos de voyage de Kordan. Pour voir plus sur la photographie
de Kordan: DanielKordan.comfacebook | instagram
TW_Kordan03
TW_Kordan04
TW_Kordan02
TW_Kordan06
TW_Kordan07
TW_Kordan08
Sandra Véringa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire