L'ėco-S, tout un monde dans sa main . Laboratoire Hermestique. ARWA Ofwood


Quelques sont les différence entre un bonsaï
et nos L'ėco-S ?


OBSERVES ! EXPÉRIMENTES ! APPRENDS ! À L'INFINI !


Je fais des écosystèmes sur pierres, la différence entre le monde dit du ''bonsaï'' et L'ėco-S est sur harmonie des espèces (faunes et flore) et le travail sur la terre, le respect des principes naturelle de la biologie. Mise en pratique des méthodes pèrennent d'agriculture dite ''alternative ''. Enfaite c'est ça, l'art du bonsaï avant d'être esthétique (coupe de branches et de racine). Historiquement, l'art dit du bonsaï n'est pas née en Chine et encore moins du Japon, mais bien d'Égypte il y a plusieurs milliers d'années, dans un but plus terre à terre, la sur-vie. Donc la compréhension des principes biologique d'un éco-système donné. Aujourd'hui, il me paraît évident que opposition L'ėco-S/bonsaï pourrais se résumer par la forme glyptique ying et yang . Enfin un de nos L'ėco-S est plus simple à entretenir qu'un des plus beau et des plus ancien bonsaï, puisque tous le système d'un L'ėco-S est tourné vers la profusion de vie (biostasie) la micro-faune est votre auxiliaire de jardinage la microbiologie se charge de l'engraissage, favorise la coopération et l'équilibre de l'écosystème. Il ne vous reste plus qu'à arroser. Un des nombreux points forts de L'ėco-S est son côté pédagogique mise en valeur dans le livret muet de L'ėco-S, offert avec. C'est dans ce livret où vous pourrez, littéralement, ''passé derrière le miroir'' en découvrant le rôle de chaques acteurs de l'éco-système.

vendredi 29 juillet 2016

L’éducation interdite (La Educación prohibida) – Documentaire VOSTFR


L’éducation interdite (La Educación prohibida) – Documentaire VOSTFR


1158-La-educacion-prohibida
Ce documentaire est un véritable chef d’œuvre, une merveille de bon sens et d’intelligence. Sur le thème de l’éducation et notamment celle inculquée aux enfants et aux jeunes adultes, il développe avec une étonnante clarté une critique fine du système éducatif actuel.
Retraçant l’histoire de ce que nous appelons aujourd’hui “l’éducation nationale”, il nous montre les différents types de modèles éducatifs mis en application à différentes époques et nous propose une vision étonnante de notre modèle actuel aux vues de son histoire et de ses objectifs sous-jacents.
« On stimule trop la compétitivité entre les enfants […] Tout le monde parle de paix mais personne n’éduque à la paix. Les enfants sont éduqués à la concurrence et la concurrence est la première étape vers la guerre. »
En s’appuyant sur les connaissances scientifiques actuelles sur le développement des jeunes humains, il met en évidence une chose fondamentale : la méthodologie éducative employée aujourd’hui semble obsolète. Voir pire, il se pourrait qu’elle soit un frein au développement de la créativité, de l’intellect et de la curiosité des enfants.
« Lorsqu’on vient au monde, la société nous rend plus ignorants car elle nous donne des réponses à ces questions. Elle nous donne des réponses préfabriquées au sein de la philosophie, de la politique et même au sein des religions. Cette société détruit les questions et la capacité d’apprendre. »
De ce constat, les différents intervenants proposent des modèles d’instructions alternatifs, des pédagogies basées sur les besoins et aspirations naturelles des enfants, comme l’enseignement populaire, Montessori, l’enseignement progressif, Waldorf ou encore l’école à domicile. Un documentaire à voir absolument, que l’on soit enfant, parent, éducateur, élève, professeur ou simple curieux.
Une autre petite particularité, c’est qu’il a été financé par plus de 700 co-producteurs par le biais d’un financement participatif et que le documentaire est distribué sous licence libre. Que du bonheur !
« C’est ainsi que tous les êtres vivants apprennent, à travers l’interaction avec les autres et avec l’environnement, et non à travers un programme préétablit par quelqu’un. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire